Il y a quelques jours, la toile s’est emportée suite à la publication d’une photo montrant des mannequins aux proportions moyennes dans un magasin.  On lisait partout qu’il s’agissait d’une initiative de H&M, qui aurait utilisé des modèles taille 38 à 42 et de morphologies réalistes afin que leurs clientes puissent s’identifier.  Finalement, H&M a démenti l’information, mais il n’en reste pas moins qu’une enseigne suédoise inconnue a utilisé de tels mannequins.

HM

Ce qui est intéressant dans cette histoire, c’est le buzz qu’une simple photo a pu créer et l’enthousiasme des internautes.  Quand Karl Lagerfeld déclare que « personne ne veut  voir des femmes rondes dans la mode », il semblerait bien qu’il ait tort!  Ou du moins, le public serait prêt à voir des femmes plus rondes que ce qui défile actuellement, car on ne peut pas dire que les modèles de la photo soient excessivement en chair…

Justement, cela a valu un certain mécontentement chez les « + size » qui se sont encore une fois senties laissées-pour-compte.  Et a l’opposé, les filles naturellement très minces ont rappelé qu’il ne fallait pas tomber dans l’excès inverse  et faire de la discrimination « anti-maigre ».  Alors, oui à la diversité, mais à la vraie diversité!

Enfin, « vraie diversité »…  Si ces mannequins aux formes « généreuses » ont été aussi bien accueillis, c’est aussi parce qu’ils présentent des formes esthétiques et une silhouette particulièrement harmonieuse, ce qui est loin d’être le cas de tout le monde.  Pour être vraiment représentatif du peuple, il faudrait aussi montrer des ventres proéminents, des culottes de cheval, des jambes poteaux… Mouais, pas sûr que ça vende!  Une question se pose alors: jusqu’à quel point les femmes veulent-elles s’identifier aux mannequins? 

Pour l’heure, je suis en tout cas satisfaite.  Alors que je passais un coup de gueule il y a quelques mois dans cet article, il semblerait que l’industrie de la mode reconnaisse enfin les femmes qui ne font ni du 34, ni du 44.  Avec ces mannequins suédois, nous ne devons plus « assumer nos formes » qui sont en réalité tout à fait moyennes, non, nous les vivons… normalement.
Alors, c’est sûr que les mannequins taille 38 ne vont pas (re-)devenir la norme du jour au lendemain, mais un tel buzz est un bon début pour changer les mentalités… Et si H&M en prenait de la graine?
Publicités